Jeudi 18 décembre 2014

Au choix pour quitter Akdağmadeni, nous pourrions prendre le bus, mais l’attitude des chauffeurs nous fatiguent dès le matin, à ne pas nous laisser parler. Nous partons avec l’idée de nous arrêter plus loin pour faire du kamyon-stop dans un endroit propice.

***

Au milieu de nulle part, nous attendons qu’un véhicule passe. Rare sont les voitures à parcourir cette route, l’est de la Turquie nous semble de plus en plus désert. Une route de terre déboule en face de nous, mais les mini-bus qui en sortent n’amènent que des ouvriers à la cantine quelques kilomètres plus loin.

***

Enfin, un pick-up nous emmène et nous sommes en deux heures à l’otogar. L’honneur est sauf car bientôt le minibus que nous avions refusé le matin allait nous passer devant et nous aurions été obligé de le prendre.

***

A l’otogar, nous prenons les renseignements pourle lendemain et échangeons quelques mots avec quelques vénérables hommes et femmes turques dans le hall de la gare. Notre turc devient décidément très bon après les échanges que nous réussisons à avoir.

***

Nouvel Oğretmen Evi.

***

Sivas abrite de magnifiques constructions du moyen-âge turc, avec de belles medresas sedjoukides. Les cours où les élèves apprenaient patiemment le Coran sont aujourd’hui converties en lieu de rencontre, où les tables entourent la fontaine centrale, rafraichissante en été mais inutile aujoud’hui.

***

Elise se rend au hammam rencontrer les turques.

Un commentaire sur “Jeudi 18 décembre 2014

  1. Oh oui Elise va au hammam
    Comme ça a dû bien la réchauffer la pov’ nenette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *