Culte des ancêtres, 3 juin 2015

Une fois franchie la première crête du matin, seul relief rencontré le long de l’océan, un magnifique lagon bleu turquoise occupe nos mirettes. 

***

Bien difficile cependant de trouver à manger sur la route. Le chemin contournant la mer topaze est coincé contre le relief et aucune l’échoppe n’est en vue.

***

Dans la gargote du midi, la cuisinière est généreuse avec le riz et les épinards bouillies. Tout le monde bosse dans ce foyer alors qu’en face quatre poivrots enquillent les bières Larue et Huda. Elise en profite pour confectionner des colliers avec les petites filles de la patronne. Leur mère nous fait goûter une délicieuse mangue.

***

Dans la campagne huéenne, le paysage devient intrigant. Il se peuple de quelque chose que nous n’avions plus vu depuis longtemps : des tombes. Depuis notre entrée en terre bouddhiste en Birmanie, les morts étaient incinérés. C’était particulièrement visible en Thaïlande où tous les monastères sont très visiblement dotés d’un crématorium. Ici le culte des ancêtres précède la voie du milieu ou celle de Confucius. La ballade se poursuit donc au milieu d’une multitude de tombes pleines de chinoiseries (comme les dragons).

***

Des meules de foin bordent la route.

***

Toujours une marée des scooters en arrivant dans la ville.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *