Les mâles vietnamiens, 8 juin

Les rues vietnamiennes sont relativement propres. Le soir dans les stations balnéaires quelques chiffonniers enfants sortent pour ramasser les ordures et dans les villes, il suffit d’entendre la cloche pour savoir que quelqu’un passe et ramasse vos ordures.

***

Naïvement, le Vietnam était pour nous terre bouddhiste, similaire à celles que nous avons traversées, Myanmar, Thaïlande, Laos. Mais ici, point de Bouddha ou si peu, on est en pleine terre d’influence du puissant voisin, l’Empire du Milieu, la Chine. Culte des ancêtres et confucianisme ont remplacé la voie du milieu.

***

 

Peut-être est-ce la disparition de ce bouddhisme qui apaisait la société depuis l’Inde, toujours est-il que le Vietnam est terre de machisme. De nouveau des regards biaiseux et libidineux et des attitudes plus qu’équivoques. Un jour c’est le patron de la gargote dans laquelle nous avons mangé qui vient s’assoir en face de nous, regardant Elise d’un sourire débile et malsain. Le lendemain alors que Florian est passé en cuisine expliquer quel café nous voulons, un grand échalas vient prendre sa place et taper la causette à Élise. Il déguerpit quand il réalise qu’il a pris la place du mari.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *