Lundi 20 octobre 2014

Nous avons contrôlé notre parcours sur Cycleroute.org et nous savons qu’une grande descente nous attend, c’est donc le coeur léger que nous donnons le premier coup de pédale de la journée.

***

Une seule montée, bien raide, était prévue, mais nous avons la bonne surprise qu’un tunnel nous l’évite.

***

En vélo, chaque tunnel semble résonner des trompettes de l’enfer, tous les sons se réverbèrent sur toutes les parois et il est impossible de savoir d’où viennent les véhicules.

***

30 km de descente, à 30 km/h, sous le soleil.

***


Nous croisons des mantes religieuses sur le bord de la route, les unes écrasées, les autres statufiées en attendant d’être aplaties, nous apercevons juste leurs grandes pinces un court instant.

***

Nous arrivons dans la plaine de Podgorića et découvrons cette ville qui ne nous séduit pas. Les grandes avenues s’enchainent et nous ne parvenons pas à trouver le centre historique. Le Monténégro est indépendant mais n’a pas sa propre monnaie, il utilise l’euro.

***

Le seul lit qui reste dans l’auberge de jeunesse est le clic-clac de la salle commune, nous le prenons contre une réduction du prix de la nuit.

***

Des français et un canadien peuplent l’auberge, nous faisons donc une soirée francophone autour d’un plat de pâtes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *